En 2012, j’ai travaillé en tant que conservatrice-restauratrice indépendante d’une collection d’antiquités asiatiques pour la galerie De Corbez. Cette galerie d’art a fermé ses portes en octobre 2017.

La Galerie de Corbez proposait à la vente un très large éventail d’antiquités asiatiques. Dans un espace de 600 m2, étaient exposés le fruit d’une longue quête en Asie, particulièrement en Chine, de meubles anciens chinois, japonais, tibétains, mongols… ainsi que d’objets du quotidien de la Chine du XIXéme siècle, d’objets de collections (art du lettré, objets de fumerie, parures des dames de cour, tabatières, armes, instruments de musique…) mais également d’objets de l’artisanat asiatique.

Travailler pour des privés sur un objet d’art n’a rien à voir avec le travail mené dans une institution muséale. Et travailler pour des galeristes dont la vocation est de vendre des objets d’arts à des collectionneurs est encore différente. L’objet doit être présentable, manipulable, lisible, esthétiquement cohérent car il devient un objet de décoration dont la fonction initiale (rituelle, domestique…) est désormais anecdotique.

J’ai eu la chance de restaurer quelques objets de fumerie dont ce ravissant fourneau de pipe à opium en terre cuite représentant en rond de bosse un crabe. La volonté de la galerie était à nouveau de pratiquer un traitement interventionniste pour redonner à l’objet sont apparence supposé d’origine. Il s’agit évidemment d’une intervention diamétralement opposée aux principes de conservation-restauration pratiqué dans les musées. Dans un soucis déontologique, j’ai malgré tout essayé du mieux possible de respecter le principe de réversibilité. La restitution coloré, effectué à l’aérographe, peut-être dé-restaurer à l’aide d’acétone, la terre cuite étant une matière très peu poreuse. De plus, la réintégration de la patte peut-être aussi facilement dé-restauré à l’aide d’un solvant comme l’acétone.

Opérations : Ce fourneau de pipe à opium en terre cuite était lacunaire. La patte droite du crabe avait été perdu. Le propriétaire souhaitait une intervention de réintégration illusionniste. J’ai d’abord modelé la patte droite dans de la plastiline en m’inspirant de la patte gauche intacte. J’ai moulé mon modèle que j’ai ensuite collé sur le fourneau. J’ai pour finir effectué une opération de retouche colorée. Le tirage a été réalisé en résine polyuréthane.

 

Fourneau de pipe à opium en terre cuite. Patte droite manquante

IMG_3327

 

Modelage de la patte droite en plastiline

IMG_3306

 

Moulage au silicone RTV

IMG_3324

 

Fourneau après restauration

IMG_0844

IMG_0839